RENCONTRES D'ICI LA Des rencontres pour ...
ACCUEIL PRESENTATION PROGRAMMATION ECOUTER-VOIR EN IMAGES PRATIQUE EQUIPE PARTENAIRES

 

Présentation

« Autrefois, j'avais trop le respect de la nature. Je me mettais devant les choses et les paysages et je laissais faire. Fini, maintenant j'interviendrai. » Henri Michaux

Qu'est-ce qu'un lieu ? Comment l'habiter ? Comment s'organise t-il ? Que devient le paysage quand le naturel rencontre les usages culturels ? Quelle place reste-t-il pour le « sauvage » ? Le paysage se définit-il comme une manière collective d'habiter le monde ? Peut-on l'aborder comme un espace public ? Un espace d'action durable ?

Quels sont les principaux enjeux de l'avenir des territoires ? Du territoire ardéchois ? Va-t-il se transformer en un espace de loisirs pour touristes estivants ? Va-t-il redevenir un espace de forte densité agricole ? Les villages isolés vont-ils dépérir au profit de regroupements autour des bourgs les plus dynamiques ? D'une manière générale, quel enrichissement peut-on envisager sur le plan local ? Voici quelques-unes des interrogations qui seront mises en réflexion au cours des Rencontres d'ici là sous forme d’échanges participatifs autour de différents intervenants : acteurs locaux, chercheurs, penseurs, artistes, plasticiens, réunis dans le cadre d’ateliers, de spectacles, de conférences, de lectures, d’écoutes sonores et aussi de moments plus festifs.

L'association « Lignes d'horizon » s'intéresse aux problématiques liées au territoire et au paysage, qu'il s'agisse des enjeux sociaux, économiques, environnementaux et esthétiques du Sud-Ardèche ou à une autre échelle, du territoire européen et plus largement du monde. À travers la création des Rencontres d'ici là, il s'agit de poser un regard sensible, critique, politique, poétique et citoyen sur notre environnement, afin de contribuer à la prise de conscience du rôle de l'espace dans nos vies, autant qu'à l'influence de nos vies sur l'espace. Conçues sur un principe de partage d'expériences, les Rencontres sont vouées à nourrir et mettre en œuvre une réflexion collective. L'expérience de l'espace est plurielle : il y a sa dimension concrète, sensible, dans la manière dont chacun appréhende l'espace à travers les paysages dont les corps gardent la mémoire ; il y a aussi, la dimension politique des territoires fondée sur l'organisation d'une communauté.

Les paysages que nous traversons deviennent des espaces d'usages. Il s'agira de donner à voir autrement, et surtout de croiser les regards. Les Rencontres seront articulées selon un juste équilibre entre temps réflexifs et interventions artistiques. Le mélange des différents arts, des dispositifs poétiques qui transforment notre rapport au réel, introduiront alors une lecture plus sensible du paysage, donnant à voir et à entendre, un espace temps re-dessiné. Pour ce faire, il nous semble important d'appréhender ces questionnements au cœur même d'un paysage, pour découvrir une nouvelle géographie et en explorer sa singularité. Depuis l'an dernier, nous avons choisi d'habiter de manière éphémère les prairies du château de Craux, à Genestelle, véritable promontoire qui offre un panorama imprenable sur les Hautes-Cévennes ardéchoises et le pays des jeunes volcans. L'idée étant de se déplacer après quelques éditions sur un nouveau territoire.

Il s'agira également de joindre le geste à la parole : d'habiter et d'habiller ce lieu par des installations singulières et poétiques à partir d'une scénographie éphémère, naturelle, mais répondant à de réelles nécessités dans le cadre des rencontres. Investir un lieu c'est aussi rencontrer ceux qui y demeurent, le pratiquent, c'est pourquoi la construction du projet repose sur la pleine collaboration avec les acteurs locaux, l'association des parents d’élèves, les comités des fêtes, ainsi que toutes les structures qui participent à la cohésion et au rayonnement du territoire selon des pratiques différentes mais qui partagent des valeurs communes à celles que nous souhaitons défendre.

Enfin, ces rencontres s’inscrivent dans une démarche citoyenne et participative. Au-delà des formes classiques de conférence et de débat, nous souhaitons privilégier des formes innovantes d'échange : basées sur un principe de débats mouvants participatifs, elles favorisent la circulation des opinions, pour que chacun puisse se sentir mobilisé et impliqué autour de questionnements qui sollicitent tant notre relation citoyenne qu'intime à l'espace que nous habitons : Comment vivons-nous (dans) le territoire ? Quel est notre rôle, notre place dans celui-ci ? À quel niveau pouvons-nous intervenir sur le paysage ? Quels objectifs pour demain ?


Facebook

Recevoir les infos :

contact[a]lignesdhorizon.org